ACP et méthode VITTOZ :

Quelles sont les origines, la démarche ainsi que les techniques utilisées par le thérapeute dans ces deux méthodes ? 

Quels sont leurs effets bénéfiques ?

QU’EST-CE QUE LA PSYCHOTHÉRAPIE CENTRÉE SUR LA PERSONNE (ACP) ?

La Psychothérapie Centrée sur la Personne (ACP) a été fondée par Carl Rogers (1902-1987) psychologue américain, psychothérapeute, universitaire, pédagogue, chercheur, et auteur de nombreux livres.

Il a passé sa vie professionnelle à explorer le processus de changement chez les individus et à définir les principes qui facilitent le développement de la personne.

Il a déterminé les conditions permettant aux personnes de faire appel à leurs propres ressources pour réaliser leur potentiel, et ce fut l’un des psychologues les plus influents du XXème siècle.

L’Approche Centrée sur la Personne est plus qu’une technique psychothérapeutique, car elle est une véritable philosophie de l’être humain qui s’appuie sur la tendance naturelle de tout être humain à se réaliser en tant que personne.

Pour l’ACP, la psychothérapie est une démarche qui permet d’alléger la souffrance psychique en traitant les troubles et les conflits intérieurs.

C’est ainsi que l’ACP est l’école de thérapie la plus représentative du grand courant de la psychologie humaniste, appelée aussi la Troisième force aux côtés de la psychanalyse et du comportementalisme.

(Extraits du site ACP France)

La pratique thérapeutique :

L’ACP cherche à favoriser chez le patient

Plus de conscience de soi

Son potentiel de croissance

Sa maturité

Son meilleur fonctionnement

Une plus grande capacité à affronter la vie

Une augmentation de la confiance en soi et de son mieux être

Et une plus grande possibilité d’expression.

C’est une relation structurée de façon précise, offrant au patient un climat d’ouverture, de non-jugement et de compréhension, qui lui permet une profonde expérience de soi, le rendant capable de réaliser son potentiel et de progresser à la lumière de sa nouvelle orientation.

La thérapie Centrée sur la Personne encourage les patients à cesser de se mettre au diapason des normes d’autrui en suivant leur processus d’évaluation organismique, et en lui faisant confiance.

C’est la relation entre le thérapeute et le patient qui est considérée comme transformatrice. Le savoir être requis par le thérapeute consiste en trois attitudes :

La compréhension empathique

La Congruence (être vrai)

Le Regard Positif Inconditionnel (absence de jugement).

 

QU’EST-CE QUE LA MÉTHODE VITTOZ ?

La méthode VITTOZ a été créée par le Docteur Roger VITTOZ (1863-1925), médecin suisse, qui s’est intéressé aux conséquences physiques du stress, des blessures intérieures et des émotions, et qui a eu l’intuition de la plasticité neuronale. Ce fut l’un des premiers médecins psychosomaticiens de son temps.

La méthode VITTOZ est une thérapie complète, qui s’adresse à la personne entière, physique et psychique. Elle s’appuie sur l’écoute des sensations au niveau corporel, émotionnel et mental.

Elle appartient au courant des thérapies humanistes, fait partie des thérapies brèves et demande une participation active de la part du patient.

Quelle est la technique utilisée ?

Il s’agit de retrouver la conscience de tout ce que nous vivons :

à l’intérieur de nous-même : nos émotions, nos idées, nos pensées, notre ressenti corporel

et à l’extérieur de nous-même : les actes que nous posons, les événements que nous vivons, l’environnement dans lequel nous vivons.

Cela se fera à l’aide de nos 5 sens et de la pratique d’exercices corporels et sensoriels.

La répétition des exercices de la méthode VITTOZ favorise de nouveaux circuits neuronaux et  entraîne progressivement la diminution, puis la disparition des symptômes douloureux.

Il y a progressivement un arrêt de la pensée, le calme et le repos du cerveau : il y a alors récupération d’énergie nerveuse, et généralement les résultats apparaissent assez rapidement.

Le rôle du praticien est d’aider le sujet à retrouver  la maîtrise de son cerveau conscient sur son cerveau inconscient.

En fait le praticien est un guide, et c’est le sujet lui-même qui sera le propre acteur de sa guérison.

Quels sont les effets de cette méthode ?

Le premier fruit de cette méthode est d’augmenter notre capacité à vivre pleinement l’instant présent.

Ce retour à la pleine conscience, en étant plus à l’écoute de notre vie intérieure ne peut se réaliser que par la pratique des exercices de la méthode VITTOZ.

Ils peuvent se pratiquer en toutes circonstances, en tous lieux et à tout moment.

On observe le plus souvent :

Une meilleure connaissance de soi, de ses émotions et de ses blessures.

L’augmentation de la confiance en soi et de l’estime de soi

Une profonde détente

Une augmentation des capacités à prendre des décisions justes pour soi, à choisir et à agir, à utiliser sa volonté comme une force créatrice.

Une libération de la partie douloureuse de son histoire personnelle en la dégageant de toutes ses composantes émotionnelles et cognitives qui la trompent.

Cette méthode allège le poids du passé et l’appréhension de l’avenir.

Elle développe un sentiment d’unité, une unification du corps, de l’esprit, et du psychique, qui ouvre à la liberté intérieure et à la paix profonde.

Fermer le menu